Just added: Qty Total Subtotal Excl. shipping Keep Shopping Cart Adding... Thank you! Out of stock Unavailable
}

Changement d’heures : quelles conséquences sur ma vision?

Quels sont les impacts liés au changement d'heures sur vos yeux?

 Le dimanche 25 octobre c'est le jour du passage à l'heure d'hiver. Même s'il est généralement apprécié des dormeurs puisque nous passerons une heure de plus sous la couette, nous perdrons une heure de soleil le soir!

Cette modification cumulée aux jours qui raccourcissent entraîne des dérèglements et des gènes chez de nombreuses personnes. Le changement d'heure, même faible est déstabilisant pour l'organisme et les yeux, surtout que l'on sait que des cellules rétiniennes sont à l'origine du "jet lag" ou décalage horaire.

heure hiver

 Moins de soleil, plus de lumière bleue...

Avec moins de soleil nous restons davantage à l'intérieur sous les Leds et face à nos divers écrans, l'exposition à la lumière bleue atteint son paroxysme engendrant gènes oculaires, maux de tête, difficultés d'endormissement... C'est pourquoi il est indispensable de profiter de la lumière naturelle dès le lever du soleil afin de ne pas trop désorienter votre rythme circadien. Tout comme faire une activité relaxante avant de dormir en évitant la télévision et autres écrans lumineux qui empêchent l’organisme de sécréter correctement la mélatonine, l'hormone du sommeil.

Et la visibilité sur la route!

Un autre problème ne pose tout simplement sur la route. En tant que conducteur vous pouvez être gêné par le manque de luminosité et être ébloui par les phares des autres véhicules, ceci impliquant un effort visuel certain et une fatigue oculaire. De plus il vous faudra être vigilant avec les piétons, les utilisateurs de trottinettes, les cyclistes qui sont souvent peu visibles. Les accidents à vélo ou de piétons se produisent majoritairement le soir et d'octobre à février. Donc n'hésitez pas à vérifier toutes les ampoules de votre véhicule.

Quelles lunettes pour le changement d'heures?

Pour ne pas subir de trop les effets néfastes de la lumière artificielle, nous vous conseillons le port de lunettes anti-lumière bleue que vous ayez un défaut visuel ou non.

Pour la conduite nocturne équipez-vous de lunettes ou surlunettes polarisantes avec des verres jaunes, elles vous donneront une impression de grande luminosité et ôteront les effets désagréables de la réverbération, la route et ses abords seront plus nettes.

 

Le troisième oeil

« Jamais deux sans trois »

 

 

La vision binoculaire de l’homme est l’une des plus perfectionnée du monde animal. Pourtant le système des 2 yeux n’a peut-être pas toujours guidé la vue des humains. Comme tous les vertébrés, nous possédons une épiphyse ou glande pinéale située entre les deux hémisphères du cerveau qui a la taille d’un petit pois.
D’après certains savants, cette épiphyse serait tout ce qui reste du troisième œil de nos lointains ancêtres aquatiques qui se serait calcifié. Il est possible que ce troisième œil dépourvu d’utilité ait acquis au fil du temps des fonctions sécrétrices. Cette glande sécrète les hormones régulant les rythmes circadiens (horloge biologique).
Ce troisième œil existe toujours chez certains animaux. Cette épiphyse se développe vers l’avant pour former un œil médian et unique dans le cas du requin ou des batraciens. Chez le lézard, il s’agit d’un œil perfectionné avec 5 couches de cellules rétiniennes et une macula.
Outre ces notions biologiques, le troisième œil a une dimension ésotérique. On le retrouve dans de nombreuses civilisations orientales (bouddhiste, taoïste…), il est le centre psychique d’autres organes et permettrait la méditation.


Pour Descartes, au XVII° siècle, il est « le siège de l’âme »

La lumière bleue

Il existe 2 sortes de lumière bleue: la lumière bleue naturelle émise par le soleil et la lumière bleue artificielle émise par les LED ( Light Energie Visible).

La lumière bleue solaire est un des éléments du spectre lumineux ; il s’agit la lumière composée des UV et du bleu situé à la frontière du visible et des UV. Celle-ci est peu nocive pour un œil sain et pour les longueurs d’onde proche du jaune même bénéfique pour notre santé.

 

 

Par contre, la lumière bleue artificielle est, elle, dangereuse pour l’œil. Nous y sommes tous de plus en plus confrontés avec le développement technologique ; il s’agit de la lumière émise par un grand nombre d’appareils de notre quotidien : PC, écrans plats, smartphones, tablettes, tom-tom… et aussi par les éclairages publics et domestiques. En effet, pour des raisons économiques et de durabilité, les LED remplacent les ampoules à incandescence, halogènes…

Toutes ces sources de lumière moderne émettent une forte proportion de rayonnement de lumière bleue appelée HEV (Haute Energie Visible).

De nombreuses études ont démontré qu’une exposition même peu soutenue mais répétée est néfaste ; elle est la cause de différents troubles ou gènes visuels comme des picotements oculaires, des maux de tête et peut aussi provoquer des atteintes au niveau des annexes oculaires (cristallin, rétine, paupière…) comme une cataracte prématurée, une DMLA...

Les impacts de cette lumière sur l’humain sont multiples car une exposition quotidienne à ces appareils endommage non seulement notre vue mais atteint aussi notre rythme circadien, c’est-à-dire notre horloge biologique. Ces longueurs d’onde de lumière stimulent les hormones de l’éveil et regarder son Ipad, sa tablette ou sa console le soir peut empêcher l’endormissement même en étant fatigué.

D’autre part, l’effet stroboscopique important (les grandes fluctuations de l’intensité de lumière imperceptible visuellement) est à l’origine de l’éblouissement.

Les effets négatifs des LED sont plus importants chez les enfants, les personnes âgées, les personnes suivant un traitement médical photosensibilisant, les aphaques…

C’est pourquoi il est recommandé de limiter l’exposition à ces sources lumineuses, surtout chez les personnes les plus à risque et le soir puis de se protéger avec des lunettes anti-lumière bleue spécifiques qui protègent vos yeux de ces rayonnements en absorbant une partie de la lumière bleue.

Lunettes anti-lumière bleue pour un meilleur sommeil

 

Le sommeil est une des activités essentielles de notre existence ; que ce soit physiquement ou psychiquement nous en avons besoin pour une vie quotidienne sereine et équilibrée.

La vie moderne est de plus en plus dynamique, les activités se multiplient et bien souvent nous repoussons l’heure du coucher pour sortir, lire, travailler, regarder la télévision…

Lorsque nous passons nos soirées en regardant la télévision, nos tablettes ou smartphones, nos écrans d’ordinateur notre corps absorbe une grande quantité de lumière bleue.

La lumière bleue diffusée par tous ces appareils est nocive pour diverses raisons.

Elle fait office d’excitant en nous stimulant et en augmentant nos capacités d’attention pendant la journée et en fin d’après-midi. La lumière bleue artificielle ainsi absorbée peut avoir un effet négatif sur notre rythme circadien, notre horloge biologique.

A la tombée de la nuit, notre cerveau produit naturellement une substance chimique naturelle « la mélatonine » qui signale à notre corps qu’il est bientôt l’heure de dormir. Des études ont montré que les courtes longueurs d’onde de la lumière bleue artificielle (émise par les LED par exemple) inhibent la production de mélatonine. C’est pourquoi nous avons du mal à nous endormir ou nous éprouvons des insomnies.

Afin de réduire de manière significative ces désagréments tout en continuant à utiliser les technologies modernes, il y a un moyen simple et élégant : les lunettes antilumière bleue.

Ces Eyeglasses sont équipées de verres spécifiques cool blue, lunettes de presbytie ou lunettes sans correction pour les plus jeunes, elles sont conçues pour bloquer les UV et les émissions de lumière bleue des LED, ordinateurs, téléphones...

Faites de beaux rêves avec vos lunettes de repos Cool blue